Conseils d’experts

Le chauffage en début de saison

Par l’équipe Coval

| 29 septembre 2021

Les jours froids arrivent à grands pas et vous rêvez de vous installer près du foyer avec une bonne boisson chaude à la main ? Vous n’êtes pas seuls ! L’automne est la saison où l’humidité gagne les maisons et où l’utilisation du chauffage d’appoint recommence petit à petit à faire partie de nos habitudes. Or, avant de vous lancer, voici quelques conseils et bonnes pratiques à mettre en œuvre pour profiter à 100 % de l’efficacité de votre poêle ou foyer selon son type de combustible.

Chauffage au bois

Le chauffage au bois revêt un charme champêtre qui nous rappelle de bons souvenirs entre amis autour d’un feu de camp. Lorsqu’on utilise un poêle ou un foyer à bois, il est toutefois important de prendre certaines de ses particularités en considération. Ces appareils à combustion lente sont conçus pour chauffer à haute température pour de longues périodes. Ils sont peu polluants et permettent d’obtenir une température confortable dans toute la maison moyennant peu de bûches. Sachez néanmoins que si vous désirez faire un court feu dans votre poêle pour faire sortir l’humidité d’une pièce, celui-ci devrait durer plus d’une heure. En effet, les appareils de chauffage modernes, pour la plupart, atteignent leur niveau d’efficacité optimal après cette période. Avant cela, ils ne sont habituellement pas assez chauds pour activer leur système de combustion secondaire des gaz qui les rendent réellement efficaces en termes de quantité d’émissions de particules organiques dans l’air.

Des compagnies comme Jøtul se sont néanmoins attaquées à cet enjeu en dotant leurs appareils de technologies ultras performantes directement dès l’allumage. En effet, le système fusion de Jøtul produit beaucoup moins d’émissions, est plus performant et donc plus soucieux de l’environnement.

De plus, il peut être tentant, afin de chauffer rapidement votre environnement, de vouloir laisser la porte ouverte lors des feux d’automne. Cependant, afin de garantir un chauffage sécuritaire et de qualité, il est nécessaire, pour la majorité des appareils, de garder les portes fermées. En effet, agir autrement pourrait causer des risques d’incendie, soit par des braises qui s’envoleraient ou des bûches qui peuvent rouler à l’extérieur. Aussi, cela pourrait entraîner la présence de fumée dans la maison. Nous vous invitons à faire preuve de prudence à ce sujet et à bien tenir compte de l’environnement avant d’allumer votre système de chauffage.

Comment partir un feu dans votre foyer au bois

Vous êtes fins prêts à faire votre premier feu de la saison? Suivez ces quelques étapes simples pour obtenir un excellent résultat. Lors de l’utilisation de votre foyer sur une courte période, vous devriez choisir un bois bien sec. Le pin ou le bouleau brûlent plus rapidement que le chêne ou le noyer par exemple. Pour commencer, ouvrez les entrées d’air. Ensuite, placez un allume-feu, du bois d’allumage et quelques bûches proches les unes des autres. Utilisez une allumette ou un briquet pour démarrer le tout. Au début, la porte de votre appareil doit rester entre-ouverte pour permettre à l’humidité de sortir de l’appareil. Après une dizaine de minutes, le feu devrait avoir pris de l’ampleur et de la couleur. Vous pouvez donc fermer la porte et ajuster les entrées d’air selon vos objectifs de chauffage.

Pour une expérience sécuritaire, nous vous recommandons, en plus d’entretenir fréquemment votre foyer, de ramasser les cendres qui s’accumulent et d’en disposer de façon sécuritaire. Prenez toutefois soin de laisser une fine couche de quelques centimètres au fond. La braise optimisera le chauffage en protégeant le fond de l’appareil et en offrant une isolation naturelle. Attention, même si elles semblent éteintes, les cendres restent chaudes très longtemps, soit jusqu’à environ 72 heures.

Chauffage au gaz

Si vous disposez d’un système qui fonctionne au gaz, il est possible qu’en l’allumant vous constatiez de l’humidité dans la vitre dans les premiers temps. Une accumulation d’eau n’est pas souhaitable puisqu’elle peut entraîner des taches dans la vitre, des problèmes de rouille ou de moisissure, notamment si l’appareil est peu utilisé. Des dispositifs comme le « Dynamic Start » de Archgard ou le « Smart Start » de Jøtul ont d’ailleurs été conçus pour pallier cet enjeu lié au démarrage. Si votre foyer n’est pas équipé de tels dispositifs, il existe tout de même une procédure manuelle que vous pouvez suivre afin de vous assurer d’un bon départ. Cette habitude est particulièrement bonne à prendre en début de saison, lorsque l’appareil est utilisé plus sporadiquement.

Marche à suivre

  • Commencez par allumer le pilot;
  • Attendez quelques minutes pour préchauffer tranquillement l’appareil;
  • Allumer les flammes en laissant au minimum pendant quelques minutes;
  • Ajustez la température selon votre désir.

En suivant ces quelques étapes, vous éviterez de partir le foyer à froid et votre problème d’humidité devrait être réglé. Cela aidera également à maximiser l’effet de flamme en préchauffant votre cheminée et ainsi améliorer la tire naturelle.

Avez-vous remarqué que votre «pilot» s’éteint régulièrement? Sachez que c’est normal puisque depuis 2020, les foyers les plus récents sont dans l’obligation de respecter les nouvelles réglementations canadiennes en matière de sécurité. Celles-ci stipulent notamment que le pilot de l’appareil doit s’éteindre automatiquement après 7 jours d’inactivité. Vous devrez donc le rallumer si vous utilisez peu votre chauffage d’appoint.

Préparer son combustible

Peu importe le type de combustible que vous employez, prenez quelques minutes avant de partir votre feu pour vous assurer que vous en avez assez. Votre bonbonne de propane doit être bien installée et il doit rester suffisamment de gaz à l’intérieur. Si vous avez un poêle à granules, la vitesse de combustion et la qualité des granules varient grandement selon le type de bois sélectionné. Faites des tests et utilisez celle qui est la moins salissante et la plus facile à utiliser pour votre appareil.

Il en va de même pour le bois. Qu’avez-vous à brûler? On doit éviter à tout prix le bois traité ou peint. Les autres matériaux comme le plastique ou les déchets sont également nocifs à cause des gaz toxiques qu’ils peuvent générer. Aussi, les produits chimiques peuvent endommager votre appareil en encrassant celui-ci et nuisant ainsi à son bon fonctionnement.

Dans quel état est votre bois ? Est-il sec ou humide? Ne chauffez pas du bois humide, cela pourrait causer de la fumée dans votre demeure. Nous vous recommandons aussi d’éviter de transporter le bois de chauffage d’une région à l’autre. En effet, son déplacement pourrait engendrer la propagation d’insectes envahisseurs et ravageurs. Utiliser du bois de source local est préférable pour l’environnement.

La sécurité avant tout

Si vous possédez un système de chauffage d’appoint, sachez qu’un entretien régulier et fréquent est essentiel pour favoriser son efficacité et assurer la sécurité de tous. Nous vous suggérons de faire faire une inspection en début de saison par un spécialiste. Dès les premières semaines de l’automne, une accumulation de ce qu’on nomme la créosote, un résidu très inflammable retrouvé sur les parois de la cheminée, est responsable des incendies de cheminée. Un ramonage annuel permettra d’éviter bien des problèmes à long terme. N’hésitez pas à passer un coup de fil à votre spécialiste local dès maintenant pour prendre rendez-vous avant la période d’affluence engendrée par les grands froids. Ce dernier pourra également faire une inspection de votre appareil et faire des ajustements si nécessaires.

MORE NEWS

Bannière d'article (400 x 400 px) (2)

Conseils d’expert : Connaissez-vous vos cidres?

L’automne est maintenant bien arrivé, ce qui veut aussi dire que c’est la saison des pommes. Si tu n’es pas du genre à enfiler ta veste à carreaux et envahir les vergers d’autocueillette, on te donne une autre option pour profiter quand même des pommes: LE CIDRE. Anciennement très classique, ça a beaucoup évolué et les cidreries nous proposent des produits tout autant différents les uns des autres.
 

Bannière d'article (400 x 400 px)

Braisé de bœuf à la courge et à la «root beer»

Grâce à la collaboration de Boucherie Brunelle, Alain Larose, chef cuisinier, vous revient une fois de plus avec ses recettes toujours plus originales et savoureuses les unes que les autres. Avec les temps froids qui débutent, c’est le temps des repas réconfortants. Cette fois-ci, un mélange surprenant de bœuf, courge et «root beer», à découvrir tendrement.

Bannière d'article (400 x 400 px) (9)

Quelle est la place du gaz en société? – Partie 3

En fait, le gaz naturel est l’une des sources d’énergie les plus efficaces dont nous disposons. Notre approvisionnement en électricité étant limité, le gaz naturel reste la meilleure alternative pour de nombreuses applications. Mais le gaz naturel, jusqu’à ce que nous incluions beaucoup plus de GNR, augmente la quantité de CO2 dans l’atmosphère. Alors quand il y a une alternative, nous devrions l’envisager.